ActualitésDétection, protection, optimisation : les trois piliers de la technologie In&motion
Retour

Actualités

Détection, protection, optimisation : les trois piliers de la technologie In&motion

   Générale, Innovation, Moto

Aujourd’hui, In&motion est une équipe de 60 personnes, principalement dédiées au développement technique des systèmes airbag. Mais comment développer, selon In&motion, un bon airbag ?

Une détection intelligente des chutes

Déclenchement du gilet airbag moto
Déclenchement du gilet airbag moto

Tout d’abord, il faut un mode de détection performant et adapté. Le mode de détection, c’est un algorithme qui utilise différentes données fournies par des capteurs, et qui permet de détecter une chute le plus rapidement possible. La complexité de l’exercice est de ne pas faire un mode de détection « trop sensible » au risque de provoquer des gonflages accidentels, mais en même temps pas « trop permissif » au risque de ne pas déclencher le gonflage de l’airbag alors que la situation l’exigeait.

Chez In&motion, on parle d’un objectif « 100 – 0 », c’est-à-dire déclencher l’airbag sur 100% des chutes qui le nécessitent, en provoquant 0 gonflage accidentel.

On parle également d’un mode de détection adapté à chaque pratique. Un exemple simple : l’énergie dégagée lors d’un freinage en MotoGP est très proche de celle perçue lors d’une collision frontale avec un obstacle. Il est donc impensable d’utiliser les mêmes seuils de détection, et donc les mêmes algorithme pour chaque pratique. C’est pour cette raison que le système dispose aujourd’hui de trois modes de détection, avec leurs caractéristiques propres : Route, Piste et Adventure (off-road).

Pour se faire une idée des performances des algorithmes de détection, il faut retenir un seul chiffre : 25 millisecondes. C’est le temps nécessaire à l’algorithme pour détecter une situation de chute et ordonner le gonflage du gilet airbag. A titre de comparaison, un clignement d’œil prend environ 120 millisecondes.

Une protection adaptée

Les zones de protections du gilet moto airbag

Le deuxième élément indispensable pour concevoir un bon airbag est de proposer une protection adaptée. Une fois que l’on est capable de détecter une chute et d’ordonner à la cartouche de diffuser le gaz qu’elle contient, il faut choisir comment répartir ce gaz. Deux questions se posent alors : quelle zone protéger, et comment les protéger ?

Les zones de protections du gilet moto airbag

In&motion compte parmi ses équipes des Docteurs en Biomécaniques, qui établissent les zones à protéger en priorité, et comment les protéger.

Le choix a été fait de protéger les zones vitales : thorax, abdomen, cou et colonne vertébrale. Pour ce qui est de comment les protéger, c’est un mélange entre la forme du coussin airbag et la pression dans celui-ci qui vient offrir une protection optimale. Le choix de conserver une protection dorsale classique dans tous les airbags moto In&motion va également dans ce sens, car la protection offerte par la dorsale est complémentaire à celle offerte par l’airbag, car leur manière d’absorber l’énergie sont très différentes. Un arbitrage entre confort et protection s’avère parfois nécessaire, et le savoir-faire des marques partenaires d’In&motion est alors très précieux.

L’optimisation continue du système

Une optimisation permanente de la technologie airbag In&motion
Une optimisation permanente de la technologie airbag In&motion

Le troisième pilier de la technologie In&motion est l’amélioration continue.  Le principe est simple : optimiser régulièrement les performances du système et ajouter des fonctionnalités. Imaginez que votre moto, par une simple connexion à votre téléphone, gagne 20 chevaux par rapport à sa date de sortie… Et bien c’est exactement ce principe qu’In&motion propose à ses utilisateurs.

Les améliorations peuvent aller de l’ajout d’un mode de détection, à l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité en passant par une amélioration de l’algorithme.

Sur quoi se basent ces améliorations ? Elles se basent sur les retours des utilisateurs, mais également sur les kilomètres parcourus par la communauté. Chaque utilisateur peut partager ses données de roulage avec nos équipes, en Wi-Fi, et les ingénieurs In&motion utilisent ensuite ses données pour développer les futures améliorations. Et plus il y a de kilomètres parcourus, plus il est possible d’améliorer le produit. Aujourd’hui, ce sont près de 100 millions de kilomètres et 4500 chutes en conditions réelles, qui constituent la base de travail des Data Scientists In&motion.

Voici donc les trois piliers qui ont toujours guidé In&motion dans la conception et dans l’évolution de ses produits : une détection juste et adaptée, une protection performante et des améliorations continues pour tous les utilisateurs.

We suggest you visit our website designed especially for your location to get the right content and product availability.

In&motion

Votre navigateur est obsolète

Pour profiter du site,
merci de mettre à jour votre navigateur